Traduire de vernaculaire en latin au Moyen Âge et à la Renaissance. Méthodes et finalités, dir. Françoise FERY-HUE

Table des matières

Traduire de vernaculaire en latin au Moyen Âge et à la Renaissance. Méthodes et finalités, dir. Françoise FERY-HUE. — Paris, École des chartes, 2013, 342 p. (Études et rencontres de l’école des chartes, 42).

Françoise FERY-HUE, « Introduction », 9.

Beata SPIERALSKA, « Entre latin et ancien français : deux versions des sermons de Maurice de Sully », 21.

Laurent BRUN, «  Le Romulus Roberti, traduction latine partielle de l’Ésope de Marie de France », 37.

Patricia CAÑIZARES FERRIZ, « Traduccion, reescritura y cambio de género : del Roman des sept sages de Rome à la Historia septem sapiencum Romae », 65.

Françoise FERY-HUE, « Le Lapidaire du roi Philippe et son prétendu original latin », 93.

Christine GADRAT-OUERFELLI, « La « version LA » du récit de Marco Polo : une traduction humaniste ? », 131.

Hélène BELLON-MÉGUELLE et Géraldine CHÂTELAIN, «  « Chanter en son latin »· Des Voeux du paon français à leur traduction latine en prose (Vatican, Archivio di San Pietro, E 36) », 149.

Frédéric DUVAL, «  La traduction latine du Pèlerinage de l’âme de Guillaume de Digulleville par Jean Galopes (1427) », 183.

Saverio CAMPANINI, « De Leone Ebreo à Leo Hebraeus. Un texte philosophique de la Renaissance et l’impact de sa traduction latine », 221.

Christel NISSILLE, « La traduction comme espace didactique interlinguistique latin / langues vulgaires dans l’enseignement des langues à la fin du Moyen Âge », 249.

Françoise FERY-HUE, Anna GUDAYOL, Jean-Pierre ROTHSCHILD et Fabio ZINELLI, « En manière de conclusion : quelques orientations pour le travail futur »,  279.

Recherche

Menu principal

Haut de page